Dernières Nouvelles d'Alsace le 12/06/2011

Froeschwiller / Souvenir français

Le monument nettoyé

Les apprentis et les élèves du Centre de formation d’apprentis (CFA) Le Corbusier d’Illkirch-Graffenstaden sont venus réaménager le monument du colonel Henri de Lacarre, situé sur la route entre Froeschwiller et Elsasshausen.

Deux groupes de cinq apprentis en 2 e année de CAP canalisateurs et deux groupes d’élèves en 3 e DIMA (dispositif d’initiation aux métiers par alternance) du CFA Le Corbusier, accompagnés de leurs professeurs, Gilles Paternelle et Nicolas de Fraipont et des deux assistants d’éducation, Aurélien et Saleh, ont passé deux jours autour d’un monument de la guerre de 1870 qui méritait un bon coup de rajeunissement.

Le résultat obtenu est digne d’un travail de professionnels

Ce lieu historique qui vit les charges héroïques des cuirassiers dits de Reichshoffen, où le colonel Henri de Lacarre fut décapité par un boulet de canon, méritait que l’on s’y arrête pour redonner un certain cachet.

Après mûres réflexions et la présentation de plusieurs projets de réaménagement du monument, caché depuis plusieurs années par d’énormes tuyas, le maire de Froeschwiller, Jean Muller, son adjoint Maurice Wegmann et le président du Souvenir français de Woerth, Benoît Sigrist ont donc décidé de faire intervenir le CFA d’Illkirch-Graffenstaden.

« Je suis très heureux de ce partenariat avec le CFA Le Corbusier, qui existe depuis trois ans entre le Souvenir français de Woerth, les mairies de Froeschwiller et de Woerth et avec la Région Alsace », a souligné Benoît Sigrist. « C’est un excellent moyen de transmettre le témoin de la mémoire entre les générations », a ajouté le président du Souvenir français.

« Je tiens aussi à remercier la municipalité de Froeschwiller pour son soutien matériel et l’engagement de l’employé municipal, Raphaël, qui était à notre disposition pendant les deux jours de travaux », a relevé Benoît Sigrist.

Quant aux jeunes apprentis et aux élèves du centre de formation, ils ont mis tout leur cœur à l’ouvrage et le résultat obtenu est digne d’un travail de professionnels.

Deux autres équipes viendront dans deux semaines travailler sur la tombe à côté des ruines de la maison des Turcos, située sur le ban de Woerth.