église St Michel  

Mai 2004
D
epuis quelques semaines déjà, les habitants de la ville de Reichshoffen avaient remarqué la disparition des aiguilles de l'une des quatre horloges du clocher de l'église St-Michel. Elles ont été remplacées dans la matinée du 4 mai, et on en a profité bien sûr pour remettre les pendules à l'heure.

 Où était donc passée la grande aiguille de l'église St-Michel ? Mystère. Nul ne savait. Depuis quelque temps, les habitants de Reichshoffen avaient constaté que les aiguilles de l'horloge située côté nord avaient disparu. Une partie de la grande aiguille s'était en effet détachée, pour cause d'usure, et était probablement tombée à terre. On peut supposer qu'un heureux passant en a fait la découverte et s'en est emparé. Une trouvaille de taille, puisque la grande aiguille mesure environ 1m40. Qu'on se rassure  : l'aiguille manquante a été reconstituée par l'entreprise Voegelé, spécialisée dans la fonderie de cloches et l'horlogerie électrique, sur le modèle de la petite aiguille qui était restée en place. Ce travail minutieux à fait l'objet de plus de 30 heures de travail.

 Les aiguilles en aluminium ont été façonnées à l'identique des existantes, puis recouvertes d'une feuille d'or. Mais que les collectionneurs d'aiguilles ne montent pas la garde sous le clocher  : celles là vont tenir un bout de temps !
 
Mardi matin, les 4 horloges du clocher de l'église St-Michel se sont quand même arrêtées, le temps de mettre en place les nouvelles aiguilles, et de procéder à leur synchronisation avec l'horloge mère. Depuis, l'imposant clocher haut de 72 mètres, le plus haut d'Alsace après celui de la cathédrale de Strasbourg, a retrouvé fière allure.

dna 8 mai 2004

Photos:  Catherine Beyer, stagiaire en communication Ville de Reichshoffen

 

et la suite de cette histoire : Mais où est passée l'aiguille du clocher ?photo mairie de Reichshoffen

 En 2004, après un coup de vent, l'horloge du clocher de Reichshoffen avait perdu une partie de la grande aiguille. De nombreux habitants avaient constaté sa disparition mais malgré des recherches dans la rue aux environs immédiats de l'église, l'aiguille restait introuvable ; le mystère demeurait entier. La police municipale se rendit même sur les lieux pour enquêter, mais point d'aiguille. Pourtant, mesurant environ un mètre, l'objet n'avait pas pu passer inaperçu.
 La ville fit donc appel à une entreprise spécialisée dans la fonderie de cloches et l'horlogerie électrique pour construire une nouvelle aiguille. Copiant le modèle sur la petite aiguille, ce fut chose facile, et l'horloge retrouva son aspect initial. Il fallut tout de même 30 heures pour la façonner.
 L'histoire aurait pu s'arrêter là si, tout récemment, des infiltrations n'avaient été constatées entre le clocher et le toit de la nef. Une entreprise fut chargée de refaire l'étanchéité et de nettoyer les gouttières. L'accès étant impossible par le clocher, on a du faire appel à une nacelle pour réparer le toit depuis l'extérieur. C'est là que les employés ont retrouvé l'aiguille disparue, gisant dans la gouttière. Voilà donc un mystère accidentellement élucidé.

  DNA Édition du Dim 1 avril 2007

photo mairie de Reichshoffen
 la petite


photo mairie de Reichshoffen
la grande



avant

après